fbpx

“C’est une énorme responsabilité de faire de l’art” Rebecca Bournigault Rencontre avec une artiste de son temps

Capture décran 2020 10 12 à 15.55.42

Rebecca Bournigault présentant l’une de ses dernières oeuvres (à droite), la cour de son immeuble (à gauche)

C’est dans son loft parisien que Rebecca nous accueille en ce bel après-midi de septembre. Un doux soleil traverse la pièce alors que cette dernière nous explique que nous nous trouvons dans une partie des dix pour cent de logements attribués aux artistes par la Mairie de Paris. Les balcons sont en fleurs, une atmosphère fertile se dégage. Assise sur son tabouret, Rebecca confesse d’emblée avoir un goût prononcé pour les oeuvres des autres et ne se cache pas de la créativité qui émane d’un tel lieu propice aux échanges et au troc d’art. Si elle considère, non sans humour, qu’il est pratique de travailler et dormir au même endroit, l’artiste confie tout de même se trouver parfois paralysée par la vue de ses propres productions, alors qu’elle s'attelle aux futures.

Très attachée à l’idée de se créer un cocon, Rebecca entend faire valoir la notion de patrimoine culturel au travers d’une collection d’oeuvres. “Je préfère acheter ça plutôt que d’acheter un jean chez ACNE ou chez APC”, s’amuse-t-elle, en désignant les tableaux et autres objets inestimables qui l’entourent. 

Lire la suite

Mastère de Presse Culturelle / Chronique de disques de jazz : Herbie Hancock - Head Hunters par Simon Cherner

 

Head Hunters est une rupture. Après plusieurs albums consacrés à un jazz d’avant-garde, Herbie Hancock réalise, en novembre 1973, un retour à une simplicité toute profane et dans l’air du temps. Avant même d’entendre la musique, la pochette jaune et bleue de l’album, signée Victor Moscoso, interpelle : tel un soleil coruscant, un énorme masque africain surimposé sur tout le haut du corps, Hancock y figure devant un piano, aux côtés de ses quatre musiciens, plongés dans un bleu de nuit.

Lire la suite

Mastère de Presse Culturelle / Dossier "Le confinement les inspire" sous la direction de Patricia Boyer de Latour : "Confinés oui, incultes non" de Ségolène Montcel

Capture décran 2020 05 12 à 20.34.40

En cette période un peu “particulière” comme on peut le lire partout et l’entendre sans cesse, il est venu le temps de la curiosité connectée.

Que vous soyez seul(e) ou bien accompagné(e), bien loti(e) en termes d’espace vert ou enfermé(e) dans quelques mètres carrés, nous vous offrons la possibilité de vous évader grâce à notre sélection des cinq pépites culturelles à ne pas manquer sur la toile. 1,2,3, lisez/regardez/faites !

Lire la suite

Dernières vidéos