fbpx
  • Accueil
  • L'école
  • Travaux des élèves
  • Mastère de Presse Culturelle / Dossier "Scénarios sous la supervision de Natalie David-Weill : Une scène imaginée par Louise Bernard

Mastère de Presse Culturelle / Dossier "Scénarios sous la supervision de Natalie David-Weill : Une scène imaginée par Louise Bernard

florian klauer LmkaYtMpNS8 unsplash

Les étudiants du Mastère de Presse Culturelle ont suivi le cours de Nathalie David-Weill, sur le scénario. Nous vous partageons, quelques extrais de ces scénarios, les plus belles scènes imaginées et écrites par ces étudiants 

 

Ext.Jour – rue commerçante 

 Babeth marche nonchalamment vers une librairie. Elle porte un chapeau noir qui fait ressortir son rouge à lèvres rouge sur sa peau pâle. A travers la baie vitrée, le libraire la voit approcher et vient lui ouvrir la porte. 

Int. Jour - Librairie

Le libraire 

Bienvenue, Madame. 

Babeth 

Merci Monsieur. Mais vous savez, ce n’est pas parce que je suis vieille que je ne peux plus pousser de portes. 

Le libraire (rougit)
Non, bien sûr... ce n’est pas ce que je voulais... pardonnez-moi. 

 

Babeth passe devant lui en lui touchant le bras.

 

Babeth 

Détendez-vous, je plaisante.

 

Le libraire souffle alors qu’elle regarde les rayonnages. 

 

Babeth (de dos) 

Je cherche un livre. 

Le libraire 

Vous m’étonnez. 

Babeth (grand rire)
Vous voyez, vous pouvez faire de l’humour, vous aussi. 

 

Babeth déambule et passe les doigts sur les étagères. Elle reprend avec un ton plus sérieux.

 

Babeth

Je veux un livre qui parle d’amour... et d’aventures. Une vie rêvée, de fiction, vous voyez ? 

Le libraire
Comme au théâtre finalement ? 

Babeth 

Oui mais je ne peux plus voir de théâtre, c’est devenu au-dessus de mes forces. Donc je me suis dit que la littérature pourrait faire l’affaire. Lire cette vie, à défaut de ne plus la vivre.

 

Le libraire s’adosse à un rayon.

 

Le libraire

Vous étiez comédienne ? 

 

Babeth se retourne pour lui faire face.

 

Babeth

Et amante. Mon emploi du temps était uniquement fait d’amours et d’aventures. Autrefois... 

Le libraire

Qu’est ce qui s’est passé ? 

 

Babeth,la tête basse, pose son chapeau à côté d’elle sur une pile de livres. 

 

Babeth

Ce sont les jours qui ont passé, mon ange. Tous les humains sont mortels, mais les comédiennes un peu plus que les autres. 

 

Le libraire se tourne à nouveau vers les livres et balbutie.

 

Babeth (se redresse et sur un ton rapide)

Vous ne pouvez rien pour moi ? Je le savais. Au revoir Monsieur.

 

Louise Bernard

Louise bernard

 

Pin It

Dernières vidéos